65% de produits éco-responsables

Chez ba&sh, nous considérons qu’un produit est un produit éco-responsable s’il est composé d’au moins 70% de matières dites responsables*.

*Excepté pour les fibres recyclées.

Nous considérons un produit ba&sh comme éco-responsable s’il est composé d’au moins 40% de matières recyclées.

Par exemple,

Un produit est composé de 70% de coton certifié biologique et de 30% de laine conventionnelle. C’est un vêtement éco-responsable.

Un produit est composé de 20% de nylon, 40% de coton certifié biologique et de 40% de laine RWS. C’est un vêtement éco-responsable.

Un produit est composé de 50% de coton certifié biologique et à 50% de polyester conventionnel. Ce produit ne répond pas à nos critères d’exigence, ce n’est pas un vêtement éco-responsable.

Depuis 2018, nous progressons considérablement d’année en année en matière de mode éco-responsable. La collection printemps-été 2021 est composée à 65% de produits (vêtements, accessoires, bijoux, ...) responsables, contre 22% sur la collection printemps-été 2020 et 1% sur la collection printemps-été 2019. D’ici 2023, nos collections seront composées à 95% de produits responsables.

Dans cette démarche globale de transformation durable, toutes les équipes de notre chaîne produit (nos stylistes, nos modélistes, et nos équipes production, achats & qualité) ont été formées aux enjeux sociaux et environnementaux des matières que nous utilisons. Et aux alternatives et labels qui nous permettent de continuer à les utiliser, de manière plus responsable. 

Les matières au cœur du sujet


Nous estimons que 70% des externalités négatives de notre industrie sont liées aux différentes étapes de fabrication du produit*.


Pour limiter notre empreinte, nous privilégions des matières certifiées biologiques, recyclées et garantissant des pratiques éthiques, notamment quand elles sont d’origine animale. Nous sélectionnons les labels les plus exigeants. 


*McKinsey. (2020). Fashion on Climate. How the fashion industry can urgently act to reduce its greenhouse gas emissions.

Viscose

66% de la production mondiale de viscose vient de Chine*. Notre viscose est issue a minima de forêts gérées durablement (FSC). Quand cela est possible, nous utilisons du Lyocell, une matière alternative à la viscose conventionnelle. Le Lyocell présente plusieurs appellations commerciales : TENCEL®, Lenzing Modal® ou encore EcoVero®. Il s’agit d’une fibre 100% cellulosique, c’est-à-dire fabriquée à partir de pulpe de bois et d’un solvant naturel. Il s'agit donc entièrement d'une matière naturelle et écologique !

*Water Footprint Network.

Laine

La majorité de la production de laine de mouton utilisée dans l'industrie textile vient d'Australie, de Chine et de Nouvelle-Zélande. La laine conventionnelle a un fort impact environnemental : gaz à effet de serre, usage intensif d’insecticides, ou encore dégradation des sols. Pire, certains producteurs de laine conventionnelle ont recours à des pratiques cruelles envers les moutons, à l’image du mulesing. Une pratique barbare et douloureuse qui consiste à ablater une partie de la peau périanale des moutons pour réduire le risque de développement de larves de mouche sous la peau.


Pour une confection plus éco-responsable de nos vêtements, nous nous efforçons de sélectionner de la laine certifiée biologique ou Responsible Wool Standard (RWS). Ces certifications interdissent ces pratiques cruelles pour les animaux et préjudiciables pour l’environnement.

Polyester

94% de la production mondiale de polyester provient d’Asie du Sud Est. Le polyester est un sous-produit du pétrole, qui est non biodégradable et qui provient de zones polluées. C’est pourquoi nous privilégions le polyester recyclé, et d’ici 2023 nous supprimerons chez ba&sh l’utilisation de plastique vierge, c’est-à-dire la matière première de base dérivée de pétrole.


Les fibres textiles synthétiques sont aussi à l’origine de 35% des micro particules de plastique présentes dans les océans.* Afin de lutter contre ce phénomène, nous mettons à disposition un sac de lavage qui limite la fuite de ces micro-particules lors des lavages en machine.


*McKinsey. (2020). Biodiversity: the next frontier in sustainable fashion.

Coton

Près de 2/3 de la production mondiale de coton vient de Chine, d’Inde et des Etats-Unis. Sa culture est très consommatrice en eau et en pesticides : elle représente 25% des pesticides utilisés dans le monde, pour seulement 2,5% de la surface agricole mondiale*.


C’est pourquoi nous nous sommes tournés vers le coton biologique. Nous sélectionnons des labels certifiant le respect de normes environnementales et sociales élevées et nous intégrons toujours plus le coton bio dans la fabrication des vêtements ba&sh. Nous ne considérons pas comme éco-responsables les pièces composées de coton BCI (better cotton initiative), trop peu exigeant selon nous. L’utilisation de pesticides y est autorisée et ce label est davantage une obligation de moyen plutôt que de résultat.

*Weltrowski, M. « L’écologie : un critère à considérer lors de l’achat d’un vêtement ? » in Dion, M. & Julien, M. (2010). Éthique de la mode féminine. Presses Universitaires de France.

Cuir

Au cours du processus de fabrication du cuir, les procédés de teinture ou de tannage peuvent nécessiter l’utilisation de nombreux produits chimiques nocifs pour la santé des artisans et pour l’environnement. Nous sommes membre du Leather Working Group (LWG), qui chapote le plus grand programme de durabilité du cuir au monde. Cet organisme international à but non-lucratif identifie les meilleures pratiques de l’industrie du tannage du cuir pour noter la performance environnementale des tanneries. Nous nous approvisionnons autant que cela est possible auprès de tanneries italiennes ou portugaises certifiées par le LWG. Et nos sacs sont pour la plupart réalisés en cuir à tannage végétal. En 2022, 100% de nos cuirs proviendront de tanneries certifiées LWG.

Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément, …

30% des externalités négatives de l’industrie de la mode sont liées à l’utilisation et à la fin de vie des vêtements. En prenant soin de vos pièces préférées, vous faites durer le plaisir et vous prenez soin de la planète. On vous aide à faire vivre une mode plus responsable ici.

Bien-être animal

Chez ba&sh, nous croyons qu’une mode responsable est aussi une mode sans cruauté.

L’ensemble de nos fournisseurs s’engagent à respecter notre charte de bien-être animal qui garantit le respect des cinq libertés fondamentales (the Five freedoms) des animaux. Ces 5 principes, universellement reconnus, ont été définis par le Farm Animal Welfare Council et sont repris dans la définition du bien-être animal de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) :

- Absence de faim, de soif, de malnutrition.

- Absence de peur et de détresse.

- Absence de stress physique ou thermique.

- Absence de douleur, de lésions et de maladie.

- Possibilité pour l’animal d’exprimer les comportements normaux de son espèce.

Nous n’avons trouvé aucun label à la hauteur de nos exigences pour la fourrure, l’angora, le raton laveur et le cuir exotique. Nous avons donc banni l’usage de ces matières de nos collections.

Pour nos produits en fibres d’origine animale (laine, cachemire, mohair, alpaga,…), nous nous tournons vers les labels internationaux RWS, RMS et RDS. Ils interdisent notamment le museling, pratique cruelle et douloureuse que subissent les moutons dans les élevages conventionnels ou le plumage d’animaux vivants. En outre, ces labels garantissent un système de traçabilité complet.

Nous sommes membre du Leather Working Group, qui référence les fournisseurs de cuir les plus responsables et qui nous tient informé des meilleures pratiques de bien-être animal dans la chaine de valeur du cuir.


Autant que possible, nous avons recours à des matières innovantes qui se substituent aux fibres animales. Le rembourrage de toutes nos doudounes de la collection précédente Hiver 2020 est en Sorona®. Cette fibre d’origine végétale est aussi chaude que la plume et plus respectueuse de la planète. Fabriquée à partir de la fermentation du maïs, elle utilise moins d’énergie et réduit nos émissions de gaz à effet de serre.

Une nouvelle ligne de bijoux : audacieuse, solaire, responsable

Nouveau maillon fort des silhouettes maison, ba&sh a récemment lancé sa collection de bijoux. Comme toutes les nouvelles lignes que nous avons lancées depuis 3 ans, nous avons fait le choix d’un développement et d’une production responsable.

L’intégralité de l’argent utilisé dans nos collections est 100% recyclé. C’est à la demande de ba&sh que notre fournisseur a basculé vers un approvisionnement exclusivement en argent recyclé. Notre fournisseur est membre du RJC (responsible jewellery council). Créé en 2005, cet organisme promeut un approvisionnement éthique et responsable, le respect des droits de l’Homme, et des normes sociales et environnementales élevées dans les chaînes d’approvisionnement.

Notre approvisionnement en diamants respecte le Processus de Kimberley qui garantit des diamants dits « sans conflit ». Cela signifie qu’ils ne sont pas issus d’activités illégales servant au financement de groupes rebelles et donc de conflits.


Nous travaillons à privilégier les diamants de synthèses pour nos prochaines collections.


L’ensemble de nos bijoux recyclés est artisanalement fabriqué à la main en Thaïlande. Notre partenaire est soumis à notre code de conduite, qu’il a signé et s’engage à respecter. Les employés y sont rémunérés au-delà du salaire minimum légal en vigueur dans le pays. Nous nous rendrons physiquement sur place pour réaliser un audit exhaustif dans le courant de l’année 2021. 

Des questions ?


Notre équipe du service client se tient à votre disposition pour y répondre.

PAR EMAIL : help@ba-sh.com